Menu Content/Inhalt
Accueil
Argentine: élection de délégués à Kraft Foods (ex Terabussi) gagnée par l'extrème gauche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
09-11-2009
Avec seize voix de différence, Ramon Bogado, délégué historique de Kraft Foods, a perdu l'élection pour former la nouvelle commission interne à l'avantage de Javier Hermosilla, référant de l'équipe de nuit qui a eu un fort protagonisme dans le récent conflit. 
 
 
 
La liste de Hermosilla a obtenu 676 voix, la liste dont Bogado est à la tête en a obtenu 660 et la liste d' "indépendants" liés au syndicat de l'Alimentation (STIA de la CGT) a obtenu 390 adhésions. "Nous allons impulser la réorganisation du corps de délégués par section, nous appelons la liste de Bogado à prendre part à la lutte pour la réincorporation des 53 compagnons qui sont toujours licenciés", a dit Hermosilla à Página/12 hier, peu de temps avant de commencer à travailler à son poste dans le secteur de fours des biscuits.

Quelques minutes auparavant, il a eu des réjouissances aux porte de la fabrique de Pacheco, avec des embrassades entre ceux qui sortaient de l'quipe de l'après midi et ceux qui entraient dans celle de nuit, avec des chants comme "Ecoutez-le , écoutez-le, le délégué a été élu, il s'appelle Poke... nous avons coupé la Panaméricaine, nosu avons gagné la fabrique, syndicat traitre", sous les regards attentifs de la police qui est encore dans l'entreprise.
 
"Malgré les manoeuvres de l'entreprise et du syndicat et la situation répressive qui est vécue dans la fabrique, plus de 1700 compagnons ont participé de manière massive à l'élection de la commission interne en donnant le triomphe à la liste 1, impulsée par le groupe 'Depuis En bas' du STIA avec des compagnons indépendantes", a exprimé la liste 1 dans un communiqué. A peine terminée la vérification des votes et signé l'acte, Hermosilla a été félicité par la secrétaire syndicale du STIA, Lidia Crespo, et par le gérant des Ressources humaines de Kraft. Pour Hermosilla le résultat "a exprimé la volonté de changement, cela fait déjà dix-huit ans que Bogado est au front et les gens cherchent quelque chose de nouveau, écouter un peu plus les inquiétudes". Cependant, le nouveau leader de la commission a assuré que "Bogado a toujours affronté le syndicat et les plans de l'entreprise, mais les compagnons ne se sont pas sentis partis de la résolution des sujets et la majorité des travailleurs n'a pas considéré la signature de l'accord avec l''entreprise comme la fin du conflit".
 
La priorité de la nouvelle direction syndicale sera de réorganiser la lutte pour la réincorporation des licenciés. "Un groupe minoritaire a décidé de camper en face de la fabrique mais en 21 jours ils n'ont pas été appelés par le ministère, pour cette raison, avec ceux qui veulent continuer et avec ceux qui sont à l'intérieur nous allons revenir aux mesures de lutte comme les coupures de route ou les escraches et résister aux plans comme l'augmentation du rythme productif", a expliqué Hermosilla, qui est lié au PTS (parti trotskiste) (alors que Bogado est lié au maoïste  PCR, NdT).
 
Adriana Meyer, Pagina/12, 04 novembre 2009.
 
Traduit par http://amerikenlutte.free.fr
 
< Précédent   Suivant >

Soutien !

Si vous voulez collaborer au site en proposant des traductions ou soutenir financèrement ce projet 100 % indépendant, merci de nous contacter !