Menu Content/Inhalt
Accueil arrow PARAGUAY arrow Paraguay: OGM, phase d’extermination
Paraguay: OGM, phase d’extermination Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
18-11-2009

Les producteurs de soja brésiliens et paraguayens ont versé des agrotoxiques sur les communautés guarani qui revendiquent la propriété des terre.

 

 

Le conflit pour la terre au Paraguay est en train de devenir une guerre dans laquelle des armes chimiques font partie de l’arsenal des plus puissants.

Lida Acuna, président de l’Institut paraguayen des populations autochtones (« INDI »), a dénoncé à Asunción que plusieurs producteurs de soja du Brésil et du Paraguay ont versé du poison d’un avion sur une population des gens de Ava Guarani parce qu’ils ne pouvaient pas les expulser.

Les incidents ont commencé lorsque les propriétaires sont allés sur le terrain occupé par une partie d’une communauté autochtone, qui ne les laisse pas entrer. Cela s’est produit en Itakyry, département de Alto Parana.

Selon l’Institut, en tant que conséquence de l’agression, Luciano Villalba, dirigeant de la communauté Ysaty, et Manuela Candia (12 ans), sont très malades, ainsi que d’autres membres de la communauté. Au total, 200 personnes ont été touchées par le versement d’agrotoxiques comme une mesure de « dispersion ».

Les populations autochtones ont souffert des attaques pour longtemps. Il y a quelques mois une école a été détruite pour permettre la culture du soja GM, et la même chose s’est produite dans un cimetière de la communauté.

Les agrotoxiques répandus sur la population ont également affecté les cultures, ce qui signifie les moyens de subsistance de 700 familles réparties dans cinq municipalités.

Le leader paysan Paraguayen, Belarmino Balbuena a déclaré à Prensa Latina que « les secteurs de l’oligarchie et les groupes responsables des attaques contre les peuples indigènes ont tout l’appui des juges les plus corrompus du Paraguay ».

« Nous sommes vraiment désolés que ces choses continuent de se produire au Paraguay contre les communautés plus pauvres, telles que les communautés autochtones qui ne peuvent pas se défendre », a déclaré Balbuena.

Il a également dit que lorsque leurs droits sont sérieusement violés ils deviennent des nouvelles, mais leur revendication pour la justice, jamais.

Les producteurs de soja, ont déposé une plainte pour obtenir l’expulsion des communautés, mais cela a fait l’objet d’un appel par le peuple Guarani Ava, et en conséquence l’expulsion a été suspendue.

Alors, ils décidèrent de forcer l’expulsion des communautés. Le 6 octobre, ils sont arrivés avec des dizaines de véhicules pour le transfert des populations autochtones. Les Guarani Ava ont affronté les attaquants, juste en exerçant leur droit de défendre leurs terres. Les véhicules ont été retirés, mais quelques minutes plus tard, les avions ont survolé leurs foyers et les ont massivement empoisonné.

Cette attaque a reçu une réponse de l’administration de Fernando Lugo. Le ministre Paraguayen de la Santé, Esperanza Martinez, a visité la région et a été témoin des effets extrêmement négatifs des faits. Il s’est assuré que le bureau du procureur national ait enquêté sur l’affaire.

« Ces gens étaient couverts d’une sorte de liquide lancée par un avion", a déclaré Esperanza Martinez, à une station de radio Asuncion, selon le journal ABC Color.

« C’est très clair pour moi. En épidémiologie, cela signifie une intoxication sévère causée par un agent extérieur inconnu », a dit Martinez.

Les producteurs de soja ont donné une excuse presque ridicule : ils ont déclaré qu’il s’agissait simplement d’un « voyage », et ils qu’ils n’étaient pas en train de faire la fumigation.

En attendant, le ministre de la Santé a dit que ceci est une preuve de la façon dont de nombreuses populations du pays sont sans défense. Elle a expliqué que cela n’affecte pas seulement les peuples indigènes, mais aussi les paysans, et même les habitants des villes qui ne peuvent accéder aux services de santé.

 

Radio mundo Real, 11 novembre 2009.

http://www.radiomundoreal.fm/Phase-d-extermination

 
< Précédent   Suivant >

Soutien !

Si vous voulez collaborer au site en proposant des traductions ou soutenir financèrement ce projet 100 % indépendant, merci de nous contacter !