Menu Content/Inhalt
Accueil arrow ÉQUATEUR arrow Equateur: mouvements indigènes maintiennent la mobilisation pour le débat de la Loi des Eaux
Equateur: mouvements indigènes maintiennent la mobilisation pour le débat de la Loi des Eaux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
07-05-2010
Les organisations indigènes les plus représentatives du pays demandent que leurs propositions soient incluses dans la loi. Les législateurs ont débattu durant la semaine avec des mobilisations à l'extérieur  de l'Assemblée Nationale. Ce jeudi la police a réprimé avec des gaz.
 
 
La principale demande tourne autour de l'Autorité Unique de l'Eau. L'entité qui sera formée par le Conseil Plurinational, l'Agence de Régulation et le Secrétariat de l'Eau.

Dans cette dernière entité le dernier mot serait aux mains d'un représentant désigné par l'Exécutif.

La Confédération des Nationalités Indigènes (CONAIE) demande que le Conseil Plurinational soit l'autorité maximale. Ils exigent qu'il ait une formation d'acteurs variés et une représentation minoritaire du Gouvernement.

De plus, les organisations indigènes exigent que la non privatisation soit garantie et la déconcentration de l'usage de l'eau. Ils demandent aussi des tarifs différenciés pour l'arrosage.

Dans l'après-midi de jeudi le rassemblement indigène a essayé d'entrer dans le Parlement. La réponse a été des gaz lacrymogènes de la Police. Un manifestant a été blessé par une balle de gomme.

De plus, la Police a évité que n'entrent à Quito des bus avec des manifestants  qui se dirigeaient vers le centre de la ville.

Les débats dans le Parlement continueront dans les prochains jours.

Les dirigeants indigènes ont assuré qu'ils continueront leurs manifestations à  proximité du Palais Législatif. Ils espèrent que l'Assemblée accepte d'inclure leurs exigences dans le projet.

Agence Pulsar, 07 mai 2010.
http://agenciapulsar.org/nota.php?id=17203

Traduit par http://amerikenlutte.free.fr
 
< Précédent   Suivant >

Soutien !

Si vous voulez collaborer au site en proposant des traductions ou soutenir financèrement ce projet 100 % indépendant, merci de nous contacter !