Menu Content/Inhalt
Accueil arrow GUATEMALA arrow Guatemala: état de siège contre protestation indigène
Guatemala: état de siège contre protestation indigène Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
01-07-2008

La municipalité de San Juan Sacatepequez est assiégé par des militaires et des policiers. Ils cherchent à en finir avec les protestations des habitants contre les compagnies minières qui affectent l'environnement.

Les douze communautés de peuples originaires et paysannes qui habitent la région ont manifesté leur refus de la mesure décrétée par le président du Guatemala, dans un communiqué qui relate la motivation de leurs protestations.

Ils expliquent que le 13 mai 2007 il a été réalisée une consultation des peuples indigènes sur leur position devant la possible construction d'une fabrique de ciment et exploitation de minerais à San Juan Sacatepequez.

Le résultat de cette consultation communautaire, réalisée selon des traditions ancestrales des peuples Mayas et basés sur l'article 66 de la Constitution, a été de plus de 8 mille voix contre le projet et seulement 4 en faveur.

Cependant, le projet continue et comme le dénoncent les communautés, se complète avec l'application de menaces et d'agressions de la part d'un "escadron" de militaires et de militaires en retraite, qui répondent à l'entreprise.

Les communautés dénoncent même le meurtre de plus de 15 personnes dans les deux dernières années, dans des cas qui n'ont jamais été élucidés.

De plus, elles demandent qu'une information soit apportée aux habitants sur le projet minier et que la protection de l'environnement soit garantie de la part de l'entreprise.

 

Agence PULSAR, 01 juillet 2008.

http://agenciapulsar.org/nota.php?id=13068

Traduit par http://amerikenlutte.free.fr

 
< Précédent   Suivant >

Soutien !

Si vous voulez collaborer au site en proposant des traductions ou soutenir financèrement ce projet 100 % indépendant, merci de nous contacter !