Nicaragua : féministes ont dénoncé une répression du gouvernement d'Ortega
26-03-2009
Un nombreux groupe de féministes nicaraguayennes sont montés à la scène principale de la Rencontre Féministe Latinaoamericaine au Mexique pour dénoncer la répression qu'elles subissent de la part du gouvernement du Front Sandiniste de Libération Nationale.
Les féministes nicaraguayennes ont signalé qu'elles font face à un régime antidémocratique qui poursuit les femmes pour défendre les droits d'autres femmes.

Elles ont remercié la solidarité et l'accompagnement qu'elles ont reçu des participantes féministes de la rencontre et des féministes d'autres pays du monde.

Elles ont dénoncé le contexte de reculs en matière de santé sexuelle et reproductive qu'expérimente le Nicaragua. De cette façon, elles se sont rapportés à la récente pénalisation de l'avortement thérapeutique.

Elles ont aussi dénoncé la limitation de leurs droits civils et politiques, et à la persécution de neuf féministes d'organisations de femmes.

Elles ont assuré que le président du Nicaragua, Daniel Ortega, agit en alliance avec l'église catholique et avec le parti libéral de droite extrême.

Les réseaux présents ont été : le Réseau de Femmes contre la Violence, le Réseau de Femmes du Nord, le Réseau de Femmes de Matagalpa, le Réseau Afrocaribeña, les Femmes du Mouvement Autonome.


Maru Chávez, Agence Pulsar, 19 mars 2009.
http://www.agenciapulsar.org/nota.php?id=14662

Traduit par http://amerikenlutte.free.fr
 
Audios disponibles:

Manifestación de feministas nicaragüenses.
 4 min. 35 seg. (1,83 Mb.) archivo mp3