Venezuela: grève nationale appelée pour le meurtre d'un dirigeant syndical
09-05-2009
Le dirigeant syndical de Toyota au Venezuela, Argenis Vasquez, a été assassiné  mardi. Les travailleurs ont pris la fabrique en signe de protestation. Des organisations syndicales ont appelé les travailleurs du secteur à réaliser une grève nationale.
Des inconnus ont tiré ce mardi, depuis une auto en mouvement, sur le secrétaire du Syndicat de des Travailleurs de Toyota au Venezuela (Sintratoyota), Argenis Vasquez, au seuil de sa maison.

Devant ces faits, les travailleurs de Toyota ont pris la fabrique. Ils considèrent comme responsable possible du meurtre la multinationale japonaise.

Le responsable de la Presse et de la Propagande de Sintratoyota, Carlos Farias, a prévenu que l'entreprise continuera occupée jusqu'à ce qui est arrivé soit enquêté.
 
Le Courant Clasiste , Unitaire, Révolutionnaire et Autonome (CCURA) a convoqué les travailleurs du secteur automoteur à réaliser une réunion de leurs organisations syndicales à Cumana et à réaliser une grève nationale dans l'industrie.

Le ministre de l'intérieur, Tareck El Aissami, a signalé qu'une commission spéciale de la police judiciaire s'est rendue à Cumana et qu'elle a déjà obtenu une information sur un "intérêt criminel". L'action a été réalisée par ordre du président Hugo Chavez.
 
Parallèlement, le Ministère Public a désigné deux procureurs "pour enquêter sur les circonstances du fait et pour établir les responsabilités pénales correspondantes".

Toyota terminait de dépasser une crise qui l'a paralysée du 6 mars dernier à la première semaine d'avril. Dans cette période, ont été fabriqués 2 mille 500 automobiles de moins.

Agence Pulsar, 08 mai 2009.
http://agenciapulsar.org/nota.php?id=14982

Traduit par http://amerikenlutte.free.fr